Réaliser le contrôle technique de vos locaux : une obligation légale

An electrician working on an electrical breaker panel. Model is an actual electrician – all work is being performed according to industry codes and safety standards.

Si effectuer le contrôle des installations électriques de vos locaux relève a priori du bon sens, est-ce pourtant une obligation légale ?

La réglementation concernant le contrôle technique de vos locaux

S’il s’agit de locaux d’entreprise, ceci est obligatoire, tant à l’issue de la première installation que lors de toute modification de structure. De plus, cette vérification doit être effectuée par un organisme agréé par l’État. En effet les avaries occasionnées par un système électrique peuvent avoir des conséquences dramatiques, il est donc indispensable de s’en prémunir. En outre, un système électrique non vérifié ne sera pas couvert par votre assurance avec les conséquences financières et les responsabilités civiles et pénales y afférent. Mais dans le détail, en quoi consiste ces vérifications ?

Contrôle technique : Quels sont les tests effectués ?

Les installations électriques englobent les matériels électriques employés pour la production, la conversion, la distribution ou l’emploi de l’énergie électrique. Voici la liste des différentes obligations de vérification de ces installations : la vérification initiale ; les vérifications périodiques et la vérification de l’éclairage de sécurité.

Les installations électriques permanentes doivent faire l’objet d’une vérification avant leur mise en service et après toute modification de structure. Cette première vérification doit être effectué par un organisme agréé. Son contenu est indiqué dans l’annexe de l’arrêté du 26 décembre 2011.

Par modification de structure, on entend la modification du schéma des connexions à la terre ; celle de la puissance de court-circuit de la source ; celle de l’adjonction de circuit de distribution ; et enfin la création ou le réaménagement d’une partie de l’installation initiale. Sous certaines conditions, cette vérification peut n’être opéré que tous les 2 ans.

Par la suite, ces installations électriques permanentes doivent faire l’objet d’une vérification annuelle, la date de référence étant celle de la première vérification. Les contrôles de l’éclairage de sécurité doivent être plus fréquents, mensuels et bisannuels.

Les appareils de mesure nécessaires au contrôle des locaux

Afin d’effectuer ses vérifications, des appareils de mesure spécifiques sont nécessaires. On pourra citer le contrôleur de différentiel qui permet de tester le bon fonctionnement des disjoncteurs ou interrupteur différentiel avec une intensité allant de 30 milliampères à 500 mA. Un autre instrument de mesure permet le contrôle de la terre c’est-à-dire vérifier que la mise à la terre est bien effectuée. On peut aussi citer le testeur de cable. Enfin, on pourra citer les instruments de mesure électriques classiques que sont l’ampèremètre – qui vérifie l’intensité, l’ohmmètre – qui vérifie la résistance, le voltmètre – qui est un testeur de tension et, pour finir un outil de mesure de la fréquence électrique.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts