Conseil en gestion de patrimoine : 3 questions pour bien se lancer

28 Mai
2018
Par

De nombreux conseillers en gestion de patrimoine souhaitent se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat et se mettre à leur compte. Cependant, la route n’est pas toujours facile et les piège à éviter son nombreux !

Avec quelques conseils bien avisés à garder en tête, on peut cependant éviter les écueils les plus fréquents.

Faut-il créer sa société ou une entreprise individuelle ?

Lancer son activité en tant qu’indépendant suppose de réfléchir aux statuts sous lesquels on souhaite exercer son activité. Le choix entre fonder une société ou exercer en son nom propre dépend notamment du potentiel de développement envisagé. De manière générale, la société reste préférable.

La question des statuts ne s’arrête pas là !

Quelle forme de société choisir ?

Les choix sont nombreux entre les différentes formes de société. Pour exercer une activité de conseil de gestion en patrimoine on peut choisir parmi :

  • La SARL, société anonyme à responsabilité limitée
  • La SAS, société anonyme par action simplifiée
  • La SA, société anonyme

Ce ne sont que trois options parmi d’autres, avec chacun ses avantages et ses inconvénients.

Cet article des Echos explique les différents types de société de manière claire.

Un des points importants à prendre en compte lors de la création d’une société est le patrimoine engagé : est-ce la totalité ? est-ce une partie ?

Ai-je les habilitations pour exercer le métier de CPG ?

Il est nécessaire de posséder ces habilitations pour exercer le métier de CPG, sans quoi vous pourriez faire l’objet de poursuite.

Ces habilitations sont à minima de trois :

  • Statut d’intermédiaire en assurance
  • Conseiller en investissement financier
  • Intermédiaire en immobilier

Ces habilitations sont obtenues sur conditions de diplôme et d’expériences professionnelles avérées.

Il est également de bon conseil de déléguer l’administratif à un tiers pour se concentrer sur l’activité commerciale. La création d’entreprise demande énormément de temps et d’énergie sous l’ampleur de la tâche administrative. Des entreprises sont spécialisées dans l’aide au CGPI comme GGPE par exemple. Elles proposent un accompagnement personnalisé et permettent aux créateurs d’entreprise de se concentrer sur l’essentiel. Ces entreprises peuvent également fournir les logiciels qui sont utiles au métier quotidiennement.

Beaucoup d’autres obstacles surviennent sur la route de la création d’entreprise mais avec un business plan solide et un budget prévisionnel réaliste, la route est moins cabossée !

Poster votre commentaire

top

Powered by Gb-rugs.com - Rugs & Carpets